Batay Ouvriye Banner

TROP, C’EST TROP !

18 octobre 2005

Récemment, nous avons adopté une position d’observation concernant les agissements de ce gouvernement et de ses acolytes technocrates. Nous les étudions dans leur pagaille complète, leur incapacité chronique, leur corruption générale, leur lâcheté.

Aujourd’hui, nous nous sentons obligés d’intervenir une fois de plus car : cela va trop loin ! En effet, alors que c’est ce gouvernement que tous connaissent comme de méchantes marionnettes, des symboles vivants de l’occupation qu’ils ont cherché à organiser pour nous réduire complètement et instaurer un protectorat, ce gouvernement qui est représentant de tous les fantoches, politiciens et bourgeois, qui ont décidé, avec les colons modernes, de forcer le peuple haïtien à plat ventre, quand nous constatons que c’est ce gouvernement qui se présente actuellement avec la mémoire de Dessalines, ce vaillant héros de notre indépendance nationale, allant jusqu’à déclarer que c’est eux qui déclareraient l’année « 2006, Année Dessalines », alors nous nous écrions : Trop c’est trop !

Trop c’est trop ! Que ce soit cette équipe de traîtres, faux jeton parmi tous les faux jetons ayant jamais existé, qui décide de se présenter afin d’être associé à l’un des symboles de libération les plus intrépides de notre histoire, de l’histoire nationale : trop c’est trop ! La mystification va trop loin ! La récupération va trop loin ! Ces collaborateurs doivent savoir qu’ils ne peuvent plus continuer à ainsi se moquer du peuple haïtien, allant jusqu’à ternir l’image de l’un des plus importants résistants nationaux !

Pire : quand nous pensons que l’une des principales raisons pour lesquelles Dessalines fut assassiné, c’est le fait pour lui d’avoir demandé aux rapaces de cette première période : pourquoi donc c’est eux qui s’emparaient de toutes les terres, tous seuls ? Et que, aujourd’hui, ce sont les représentants de ces mêmes rapaces, internationaux comme nationaux, qui ont décidé de « commémorer » notre victime qu’ils ont assassiné eux-mêmes !

Trop c’est trop !

C’est pourquoi nous dénonçons de toutes nos forces l’indécence d’un tel crime intellectuel ! Et incitons tous les travailleurs, tous les progressistes conséquents, tous les combattons, tous ceux qui sentent l’effondrement de leur tête, de leurs cœurs, de leurs corps en place dans cette situation générale, à protester aussi ! Refusez ! Refusez ! Refusez de participer avec ces traîtres principaux ! Ces fantoches qui ont décidé de mélanger dans une même salade pourrie, Dessalines et le fameux Conzé, vendeur des luttes contre l’occupation américaine de 1915 !

Positions: